S'inscrire à notre newsletter Nos dernières newsletters

Les députés européens du PDE nous disent pourquoi ils ont choisi de se battre pour l'Europe

Les langues, les cultures, les différences régionales et les initiatives locales doivent être chéries car elles constituent le principal atout de l'Europe.

48 heures pour découvrir l’Europe !

Jeunes Dol MPV

Le temps d’un week-end en Bretagne, les 12 et 13 novembre, c’est une cinquantaine de jeunes issus de tous milieux qui ont pu assister à l’événement « 48 heures d’Europe ! » organisé par les Démocrates européens et Marie-Pierre Vedrenne, députée européenne française (MoDem) et co-présidente de la délégation Renaissance au Parlement européen. 48 heures d’Europe pendant lesquelles ces jeunes ont été mis à contribution et sont devenus de véritables acteurs de la démocratie européenne.

C’est avec une appétence certaine pour l’Europe que ces cinquante jeunes sont arrivés au Domaine des Ormes, à Dol-de-Bretagne, en Ille-et-Vilaine. Marie-Pierre Vedrenne souhaitait offrir à tous l’opportunité de mieux comprendre les enjeux européens et de pratiquer une large palette d’activités.

Ainsi, ils ont rapidement été sollicités dès leur arrivée vendredi matin pour réaliser une simulation parlementaire. Le but ? Se mettre dans la peau de députés européens de différentes formations politiques pour proposer des amendements sur un texte de loi sur le mécanisme d’ajustement carbone aux frontières de l’Union européenne, et de cette manière défendre les idées et les valeurs des groupes qu’ils représentaient. Un jeu complexe mais prenant au sein duquel les jeunes ont pu exprimer leur talent, en étant accompagnés par des membres des Jeunes Européens de France.

Le samedi, après un riche et émouvant échange avec Marie-Pierre Vedrenne, les participants ont pu s’essayer à un créathon afin de proposer des solutions concrètes pour la Conférence sur l’avenir de l’Europe. Clément Beaune, Secrétaire d’État français chargée des affaires européennes, a conclu cette édition en insistant notamment sur le fait que « On doit changer l’Europe même quand on l’aime ».

En conclusion, Marie-Pierre Vedrenne a rappelé l’importance de rendre l’Europe accessible à tous, de rendre l'Union européenne plus lisible, expliquer qu'elle touche le quotidien de tous et notamment de tous les jeunes. D’où l’absolue nécessité de voir les jeunes prendre part au débat au travers de ce type d’événements pour échanger et débattre sur l’Europe.

C’est finalement avec des étoiles européennes plein les yeux que nos jeunes repartent de Bretagne et s’imaginent déjà dans une deuxième édition de 48h d’Europe !