S'inscrire à notre newsletter Nos dernières newsletters

Les députés européens du PDE nous disent pourquoi ils ont choisi de se battre pour l'Europe

Les langues, les cultures, les différences régionales et les initiatives locales doivent être chéries car elles constituent le principal atout de l'Europe.

Europe bleue: des contrôles responsables pour une pêche durable

ocean

Les Démocrates européens se félicitent du renforcement et de la modernisation des règles et moyens de contrôle des navires de pêche, actifs dans les eaux européennes et internationales, en vue d'améliorer la traçabilité des produits de la pêche pour les consommateurs et de mieux préserver la biodiversité marine. Le vote qui a eu lieu le 10 mars lors de la session plénière virtuelle du Parlement européen consacre en effet un progrès dans l'utilisation des nouvelles technologies pour améliorer la mise en œuvre de la réforme de la politique commune de la pêche de 2013, comme le journal de bord électronique et le système de surveillance par satellite des navires (VMS).

L'eurodéputée basque Izaskun Bilbao Barandica (PNV), porte-parole de ce dossier pour Renew Europe au sein de la commission parlementaire de la pêche (PECH), a déclaré: "La révision de l’actuel règlement promeut une pêche durable sur les plans économique, social et environnemental. Elle soutiendra les droits des consommateurs et leur décision d'achat permettra de valoriser les produits européens de la pêche qui remplissent ces conditions. Le secteur fait un effort énorme pour se soumettre à un strict et permanent contrôle numérique. L'UE consolide ainsi sa position de leader mondial dans la lutte contre la pêche illégale. Cet effort mérite considération et reconnaissance sociale. Les institutions européennes doivent parler davantage avec les pêcheurs, oublier les préjugés et approfondir les valeurs qui animent le secteur ".

Toutefois, l'eurodéputée française Catherine Chabaud (MoDem) met en avant : " Des avancées : registre européen sur infractions, plus de contrôle des captures accidentelles, caméra à bord… Mais déception sur l’augmentation des marges de tolérance qui est un pas en arrière"

Chaque navire de pêche professionnelle devra désormais tenir un journal de bord numérique répertoriant les captures quotidiennes des différentes espèces de poissons soumises à quota. Ces données et autres mesures de contrôle seront importantes dans notre lutte contre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (pêche INN). Les armateurs seront encouragés et, pour un certain nombre de navires, il sera obligatoire d'embarquer des technologies de surveillance électronique supplémentaires, telles que la télévision en circuit fermé (CCTV). Les infractions seront dorénavant recensées de manière holistique et consignées dans un registre européen. Le texte veille néanmoins à laisser la flexibilité nécessaire aux gens de mer dans l'exercice de leur profession.

Avec cette liberté, cependant, vient la responsabilité. C'est pourquoi le groupe parlementaire Renew Europe s'est particulièrement attaché à ce que les déclarations de perte d'engins de pêche soient systématiques. Toute disparition d'engins en mer tels que lignes et filets doit être notifiée dans le journal de bord et soumise par voie électronique aux autorités compétentes. La perte d'engins de pêche est une source de pollution marine et leur récupération sera facilitée par ce signalement.

Avec ce vote, le Parlement est maintenant prêt à entamer des négociations avec le Conseil afin de conclure enfin cette révision du système de contrôle des pêches si importante pour l'avenir.