S'inscrire à notre newsletter Nos dernières newsletters

Les députés européens du PDE nous disent pourquoi ils ont choisi de se battre pour l'Europe

Les langues, les cultures, les différences régionales et les initiatives locales doivent être chéries car elles constituent le principal atout de l'Europe.

Gozi : La démocratie européenne vacille sans partis et mouvements politiques performants

Sandro Gozi

Une démocratie ne peut pas fonctionner sans partis et mouvements politiques qui fonctionnent, déclare le député européen Sandro Gozi lors du débat en plénière d'aujourd'hui sur la mise à jour des règles applicables aux partis et fondations politiques européens.

Le Secrétaire Général du Parti Démocrate européen, Sandro Gozi, a insisté sur la nécessité d'une démocratie européenne qui ne peut se limiter à 27 espaces politiques distincts. Il a affirmé que le système démocratique en Europe doit être basé sur de "véritables partis politiques européens", tels que le PDE, et qu'il doit se construire dans un "espace politique transnational". Sandro Gozi a souligné que les partis politiques européens doivent devenir "de véritables partis et être capables de s'engager dans une véritable vie politique."

Lors d'une brève intervention au cours du débat parlementaire sur le rapport relatif au statut et au financement des partis politiques européens et des fondations politiques européennes, rédigé par la commission des affaires constitutionnelles du Parlement (AFCO), Sandro Gozi a abordé les changements de règles proposés pour constituer des partis européens afin de renforcer la crédibilité des partis et leur responsabilité politique. Il a notamment demandé que les partis politiques européens, tels que le PDE, se voient accorder le droit de participer aux référendums nationaux lorsqu'ils concernent le projet européen. Commentant les défis des partis politiques européens, il a noté : "Il est absurde, par exemple, qu'un parti européen ne puisse pas prendre part à un débat lors d'un référendum national qui concerne l'avenir de l'Union, comme le Brexit. Il a également déclaré qu'il fallait renforcer l'autonomie budgétaire et "imposer plus de transparence." Cela rejoint également les demandes des citoyens lors de la conférence sur l'avenir de l'Europe.

Sandro Gozi a relayé dans un tweet peu après son allocution : "Les citoyens de la #COFEU l'ont demandé : nous le faisons".

Remerciant les co-rapporteurs et la Commission pour leur travail sur le rapport, les objectifs qu'il contient s'inscrivent dans une stratégie plus large. Il a souligné que "les Européens doivent pouvoir voter directement pour les partis européens, par le biais de listes transnationales, afin de renforcer leur légitimité démocratique". Dans le même ordre d'idées, il a appelé l'Europe à lutter contre la désinformation et l'ingérence étrangère, avec de nouvelles règles sur la publicité politique, afin de protéger nos démocraties.

Le rôle des partis politiques : Développer et aider le système politique européen

Selon une étude du Service de recherche du Parlement européen (EPRS) publiée en avril 2022, le think tank de l'organe démocratiquement élu conclut qu'il existe un rôle croissant pour les partis politiques européens et qu'ils jouent un rôle de "coordinateurs importants dans le système politique européen". Le rôle des partis politiques européens, note le rapport, souvent sous-estimé dans le passé, s'est considérablement accru au fil des ans. L'EPRS identifie dans son rapport une série d'activités de coordination qualifiées de "verticales", "horizontales" et "diagonales". Cette étude observe également une "politisation" croissante du Conseil européen et le "rôle accru de coordination que les partis politiques européens semblent jouer dans le contexte du Conseil européen."

Le temps presse : Des réformes s'imposent bien avant les élections du Parlement européen de 2024

Le mandat parlementaire de cinq ans se terminant dans deux ans, Sandro Gozi estime qu'il est urgent d'apporter les changements nécessaires avant les prochaines élections. Il conclut : "Nous devons agir rapidement car des réformes rapides réalisées dans la perspective des élections européennes de 2024 peuvent augmenter le pouvoir de choix des citoyens au sein d'un nouvel espace démocratique : plus efficace, plus transparent et, surtout, plus européen."