S'inscrire à notre newsletter Nos dernières newsletters

Les députés européens du PDE nous disent pourquoi ils ont choisi de se battre pour l'Europe

Les langues, les cultures, les différences régionales et les initiatives locales doivent être chéries car elles constituent le principal atout de l'Europe.

L'Europe commence à tenir ses engagements

Mass meeting for European Integration and the government's resignation, November 24, 2013, Kiev
Drop of Light / Shutterstock.com

Lorsque la Président Ursula von der Leyen a prononcé son dernier discours sur l'Etat de l'Union devant le Parlement européen, elle a confié une mission aux responsables politiques européens : tenir la promesse de l'Union. La feuille de route pour y parvenir était différente de celles de ses prédécesseurs. Elle a donné la priorité aux personnes.

Les défis d'aujourd'hui, avec notamment l'invasion de l'Ukraine par la Russie et la crise énergétique et du coût de la vie qui en résulte, ne peuvent être résolus qu'au niveau européen. En 2008, l'Europe a mal réagi à la crise financière, en sauvant le système financier et non les familles et les communautés. Cette incapacité à aider les gens est devenue un leitmotiv pour les critiques. et a conduit à une méfiance croissante envers les institutions européennes. Le slogan électoral de mon propre parti EAJ-PNV est devenu : "Plus d'Euskadi, une autre Europe".

Mais depuis ce moment-là, le scénario de l'Europe s'est inversé. Elle est en train de regagner la crédibilité perdue. L'Union a résisté aux crises pandémiques. Elle a fait des investissements à long terme une priorité grâce au plan de relance et de résilience de l'UE et aux fonds de la prochaine génération, des mesures que le Parti Démocrate européen a soutenues. L'Europe est désormais mieux à même de faire face au changement climatique, une menace imminente que l'Europe a ressentie directement cet été.

Répondre à une Europe en péril

Nous voyons plus clairement aujourd'hui ce que notre Union est et peut être. Elle est déterminée et unie dans sa réponse à l'agression du Président russe Vladimir Poutine contre l'Ukraine. Les enquêtes Eurobaromètre montrent avec une clarté éclatante que la ligne adoptée correspond aux souhaits, aux besoins et aux attentes des citoyens.

La Présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, consolide la position de l'Europe et prend les bonnes décisions. Elle présente des propositions plus précises et plus percutantes que les Commissions précédentes. Elle aborde les questions difficiles avec rigueur technique et intelligence émotionnelle - un style de leadership féminin que les Européens adoptent. La Présidente von der Leyen appelle à une réforme opportune du marché de l'énergie et à des propositions de taxes sur les bénéfices extraordinaires accaparés par les entreprises énergétiques. Ces mesures permettront de consolider le modèle social et de protéger la démocratie européenne. Sur l'Ukraine, elle a fait preuve de solidarité active - le fondement du projet européen - qui exige des politiques humanistes centrées sur les personnes. Mon parti au Pays basque, l'EAJ-PNV, a soutenu cette idée depuis ses premiers pas dans le projet européen.

Si les idées politiques de Ursula von der Leyen se concrétisent, les retombées pourraient être multiples et faire avancer l'Europe d'un grand pas. Ces propositions permettraient d'améliorer le marché de l'énergie, de récupérer les gains exceptionnels des entreprises du secteur de l'énergie et de les réorienter pour aider les citoyens à faire face à la hausse des prix de l'énergie prévue pour l'hiver. L'Europe disposera d'incitations et de mesures fiscales solides pour stimuler le développement économique. Le résultat sera double : Une transformation radicale et robuste de la croissance économique de l'UE et un avenir durable pour les personnes et la planète. Un soutien sera apporté aux entrepreneurs et aux entreprises qui conduisent ces changements nécessaires.

Défendre notre mode de vie

La guerre de Poutine ne vise pas seulement à effacer l'Ukraine. C'est une torpille qui vise notre mode de vie européen. L'Europe peut combattre cette menace grâce à l'engagement déclaré de la Présidente en faveur de l'Europe sociale, en agissant de manière solidaire au sein de notre Union et en renforçant la coopération au-delà de ses frontières. Si l'Europe tient ses promesses et reste ferme, attendez-vous à un changement profond dans nos relations avec le reste du monde. Chez nous, l'Europe doit maintenir le cap pour ne laisser personne de côté et combattre les menaces qui pèsent sur notre démocratie tout en préservant l'État de droit.

Ursula von der Leyen a compris. Elle comprend que tout progrès de l'Europe commence par les gens. La politique doit donner à tous nos citoyens une chance de développer leurs talents tout en protégeant leurs libertés. Nous devons défendre et nourrir ce progrès. Pour ce faire, nous devons veiller à ce que l'État de droit soit respecté dans toute l'Union.

La conférence sur le futur de l'Europe, qui a duré un an a appelé à une Europe plus fédérale, sociale, durable et en phase avec les réalités auxquelles les gens sont confrontés. L'Union doit maintenant tenir sa promesse.

Par la députée européenne Izaskun Bilbao Barandica, Parti Démocrate européen (Pays Basque)