S'inscrire à notre newsletter

Retour sur la semaine de notre délégation parlementaire à Washington

Il est particulièrement important pour les Démocrates des deux côtés de travailler plus étroitement ensemble.

"L'Europe ne sera pas l'Europe si les citoyens n'y contribuent pas".

Josune Gorospe
EAJ-PNV

Dans la troisième partie de notre série sur la Conférence sur l'avenir de l'Europe, la troisième membre de la délégation du PDE à la Conférence, Josune Gorospe (EAJ-PNV), appelle les gens à s'impliquer. Josune Gorospe, qui est députée basque au Parlement espagnol, a enregistré son message vidéo en basque.

"Notre parti, l'EAJ-PNV, est très enthousiaste à propos de la Conférence et nous travaillons sur nos propositions depuis un certain temps - elles sont sur notre site web si vous voulez les lire", a-t-elle déclaré. Mais en fin de compte, il n'y avait aucun doute quant à l'implication nécessaire pour cette conférence dirigée par des citoyens. "C'est à chacun de faire des propositions", a souligné Josune Gorospe. "L'Europe ne sera pas l'Europe si les citoyens n'y contribuent pas". Et : "Le temps presse. C'est maintenant qu'il faut faire des contributions et des propositions".

Interrogée sur les sujets sur lesquels elle souhaite le plus se concentrer, la députée a répondu : "Premièrement, l'UE devrait tenir compte du fait qu'il y a plus de langues que les 24 langues officielles de l'UE et que si elle veut écouter les citoyens, elle devrait tenir compte du fait que beaucoup d'entre nous parlent d'autres langues officielles, le basque par exemple. Deuxièmement, l'UE ne peut pas tourner le dos aux problèmes politiques qui surgissent au sein de ses États membres. C'est pourquoi nous, l'EAJ-PNV, voulons une "directive de clarté" européenne [qui permettrait aux nations sans État de consulter leurs citoyens par le biais de canaux de négociation ouverts sur leur avenir]".

Se tournant vers l'avenir, Josune Gorospe a identifié les prochaines étapes de la conférence : "La prochaine étape sera de faire des propositions dans les groupes de travail. Vous, les citoyens, êtes l'axe, mais il y a des groupes de travail sur différents sujets et nous allons donner la priorité aux sujets de la démocratie en Europe, des valeurs, des droits, de l'éducation, de la langue, de la culture, de la jeunesse et du sport...", a-t-elle déclaré.

Ses derniers mots ont été un cri de ralliement pour que chacun participe à cet événement unique, centré sur les citoyens : "Nous vous encourageons tous à profiter de cette opportunité, en particulier les jeunes. Jeunes : l'avenir de l'Europe est entre vos mains !", a déclaré la députée basque avant d'ajouter : "L'Europe compte sur nous."