S'inscrire à notre newsletter Nos dernières newsletters

Les députés européens du PDE nous disent pourquoi ils ont choisi de se battre pour l'Europe

Les langues, les cultures, les différences régionales et les initiatives locales doivent être chéries car elles constituent le principal atout de l'Europe.

Quelle place pour les questions européennes au sein des parlements nationaux ?

Sabine_Thillaye_MoDem
Heinrich-Böll-Stiftung - Foto: stephan-roehl.de

Sabine Thillaye, députée française (MoDem) de l'Indre-et-Loire, est franco-allemande et très attachée à l'amitié entre les deux pays. Née et élevée en Allemagne, elle est devenue française par son mariage et vit désormais en France. Faire rayonner le couple franco-allemand à la commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale française, qu'elle préside, est à ses yeux essentiel.

Élue présidente de la commission des Affaires européennes le jour des obsèques de Simone Veil, Sabine Thillaye a ressenti une forte émotion, un sentiment de grande responsabilité. La commission a un rôle de veille, d'analyse et de prise de position, sur des questions européennes qui sont souvent transversales. Les 48 membres de la commission siègent également dans des commissions permanentes de l’Assemblée nationale, ils sont ainsi les seuls parlementaires français à siéger dans deux commissions.

Si les 27 pays membres de l’Union européenne ont tous une commission des Affaires européennes nationale, elles n'ont pas toutes les mêmes prérogatives. Ainsi, la Finlande en possède de plus étendues, "la grande commission" des Affaires européennes mandatant le premier Ministre finlandais sur ce qu'il a à défendre au Conseil. Moins puissante, la commission française peut néanmoins exercer une influence en adoptant des résolutions, en donnant un avis, dans un dialogue nourri avec les institutions européennes. Le volet d'actions est à la fois extérieur et intérieur, la commission des Affaires européennes française ayant une mission de pédagogie auprès des autres commissions parlementaires françaises, afin de traiter les questions selon la meilleure échelle.

La commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale va se saisir d'une occasion en or : Accompagner la présidence française de l'Union européenne, qui débute en janvier 2022, en portant les valeurs fortes "relance, puissance, appartenance".