S'inscrire à notre newsletter Nos dernières newsletters

Les députés européens du PDE nous disent pourquoi ils ont choisi de se battre pour l'Europe

Les langues, les cultures, les différences régionales et les initiatives locales doivent être chéries car elles constituent le principal atout de l'Europe.

"Solutions pour l'Europe" en République tchèque

EDP event Brno

Dans la perspective de la présidence tchèque de l'UE, le Parti Démocrate européen a organisé, avec l'aide de notre membre tchèque Senator 21, son troisième événement "Solutions pour l'Europe" à Brno. L'événement s'est concentré sur notre livre blanc sur l'Europe pour la présidence tchèque de l'UE, sur les jeunes Européens et leur implication dans la politique nationale et européenne, et sur la société civile et son influence sur la politique.

L'événement a été ouvert par le secrétaire général adjoint du PDE, Frédéric Petit, qui a souligné l'importance du thème général de l'événement : la jeunesse. "Je crois profondément en la jeunesse européenne, et créer ces espaces comme aujourd'hui est fondamental." De même, Frederic Petit a réaffirmé que "la série d'événements, l'Europe des solutions, est fondamentale pour la PDE. C'est plus qu'un événement, c'est plus qu'une série, cela nous relie à ce que nous voulons faire, à ce que nous voulons montrer sur le terrain au plus près des gens : l'Union européenne. Nous voulons montrer à travers cette série d'événements que cette UE est faite pour l'avenir et le quotidien de ses citoyens."

Lukáš Kostínek, vice-président de SEN 21 et Samuel Týče ont présenté les cinq grands thèmes du livre blanc : " Vert et durable ", " Questions économiques ", " Droits humains ", " Institutions et leur développement " et " Géopolitique et relations internationales " - des domaines qui recoupent les problématiques de la République tchèque et de sa présidence.

Le vice-président du PDE, Andrzej Potocki, a souligné, à propos de l'engagement des jeunes Européens en politique, que "ce qui compte (pour la jeune génération), c'est un avenir sûr sur le plan professionnel, des possibilités d'éducation, des droits civiques et humains, et des libertés." Il a conclu ses remarques en réaffirmant son soutien à l'abaissement de l'âge du vote et en soulignant l'importance des organisations locales pour que les jeunes participent à la politique.

"Tout d'abord, je ne vois pas d'obstacle à ce que les jeunes votent. Beaucoup d'entre eux ont leur opinion même s'ils ne sont pas pleinement adultes et ont le droit d'exprimer leur opinion. Si les jeunes de 16 ans, par exemple, pouvaient participer aux élections, cela pourrait changer toute la donne. Cela accélérerait la suppression de la politique des divisions historiques. Deuxièmement, il revient aux partis politiques de créer des possibilités de prendre part et de participer aux activités locales des partis et du parlement. Mais le parlement national et le Parlement européen ne sont pas les seuls objectifs ni le seul domaine où les jeunes peuvent être actifs. Il y a beaucoup de choses à faire dans un environnement local, dans les villes et les villages où ils vivent. Et il ne s'agit pas seulement des partis, mais aussi des organisations non gouvernementales. Ce sont des domaines où les jeunes vont commencer à apprendre la politique."

L'événement s'est conclu par les remarques de Sandro Gozi, secrétaire général du PDE : "Les jeunes sont la clé de voûte de l'avenir de l'Europe. En tant que démocrates, nous voulons aider les jeunes à tirer le meilleur parti de l'Europe, à découvrir sa diversité et à devenir la force motrice du projet européen."