S'inscrire à notre newsletter
Bayrou

François Bayrou, nouveau Haut-Commissaire au plan en France

Notre président, François Bayrou, est nommé Haut-Commissaire au plan en France, fonction voulue par le Président de la République, Emmanuel Macron.

1 an au service de l'Europe

Depuis un an maintenant, ils défendent la vision de l'Europe promue par le Parti Démocrate européen et tous les Démocrates européens.

Coronavirus : regard porté sur la ville d'Autun (France)

2020-04-29-(1).png

Les membres du groupe "Renew Europe" du Comité des régions (CdR) présents aux niveaux local et régional sont à la pointe de la lutte contre l'épidémie de COVID-19.

Dans leurs villes et régions, les membres du groupe Renew Europe du CdR mettent en place des mesures supplémentaires et extraordinaires, en plus des mesures nationales mises en œuvre. La base de données du " groupe Renew Europe du CdR " offre de plus amples informations sur ces mesures.

Pour donner un exemple concret de ce travail important aux niveaux local et régional, le groupe Renew Europe du CdR s'est récemment entretenu avec l'un de ses membres, Vincent Chauvet, maire PDE et Mouvement Démocrate d'Autun (France) par le biais de Skype. Dès le début de cette crise, Vincent Chauvet a répondu au défi qui se posait à lui en prenant des mesures concrètes.

Comment vos concitoyens ont-ils réagi ?

Nous avons eu beaucoup de réactions positives, les gens se sont sentis soutenus par nos mesures, et nous avons même eu une forte réaction de solidarité en mettant en place une "réserve citoyenne" où les gens peuvent se porter volontaires pour, par exemple, apporter des repas aux personnes dans le besoin, et différents types d'aide. En quelques heures, nous avons eu plus de 150 personnes qui se sont inscrites pour aider nos concitoyens. Par ailleurs, comme dans beaucoup de villes en France et en Europe, nous avons parfois eu du mal à faire respecter le confinement à domicile, à expliquer que les services de livraison sont indispensables, qu'il faut faire ses courses une fois par semaine et qu'il ne faut pas se contenter de sortir se promener. Nous avons une belle ville historique, donc la tentation de se promener est bien présente ; nous devons donc répéter les règles et c'est ce que je fais lors de mes sessions live hebdomadaires sur Facebook le jeudi soir.

Que pourrait faire l'UE pour soutenir davantage les collectivités locales et régionales ?

En France, les maires qui ont un hôpital dans leur ville sont par tradition membres du conseil de surveillance de l'hôpital. Avec d'autres maires et présidents de ces conseils, nous avons tiré la sonnette d'alarme depuis quelques années, car les hôpitaux publics en France sont sous-financés. Il nous manque 800 millions d'euros. Le système de soins de santé et la sécurité sociale sont des compétences nationales, mais au vu du soutien de la Banque centrale européenne aux budgets nationaux des États membres, je pense qu'il est indispensable de budgétiser à son juste niveau les dépenses hospitalières.

Nous avons également des défis communs tels que le recrutement de médecins. En France, il y a beaucoup de médecins roumains, néerlandais,... : les Etats membres se font concurrence d'abord pour l'étude de la médecine et ensuite pour le personnel médical. Nous avons donc besoin d'une stratégie commune, avec des normes communes non seulement pour le diplôme mais aussi pour le cursus, pour avoir plus de médecins, d'infirmières, de spécialistes,... qui font défaut dans la plupart des pays européens.

Je n'oublie pas non plus l'aspect économique : heureusement, en Europe, nous avons pu conserver certaines industries textiles comme dans ma ville. Nous devrions avoir une réflexion globale sur la fabrication en Europe car les citoyens ne comprennent pas que les avions sont détournés par les Américains pour envoyer des masques de protection chinois survoler l'Europe vers les États-Unis ou que nous ne pouvons pas nous entraider davantage en tant qu'États membres européens pour la livraison de masques de protection buccale, de gants, ... Nous avons vu une très bonne solidarité entre l'Autriche, la République tchèque et l'Allemagne qui a aidé la France ; l'Espagne et l'Italie,... Mais nous avons besoin d'une réflexion sur nos capacités de production économique - elle est indispensable lorsque nous sommes confrontés à une crise comme celle que nous traversons actuellement et elle permet de conserver des emplois locaux dans les petites villes rurales comme la mienne qui doivent être soutenues étant donné la concurrence mondiale et en particulier chinoise.