S'inscrire à notre newsletter Nos dernières newsletters

Les députés européens du PDE nous disent pourquoi ils ont choisi de se battre pour l'Europe

Les langues, les cultures, les différences régionales et les initiatives locales doivent être chéries car elles constituent le principal atout de l'Europe.

L'accord sur la supervision bancaire ouvre la voie vers une intégration renforcée de la zone euro

sarnezdec12.jpg

Commentant l'accord intervenu dans la nuit à Bruxelles au Conseil EcoFin sur la supervision bancaire, Marielle de Sarnez, secrétaire générale du Parti démocrate européen, a déclaré :

« C'est un pas considérable sur la voie de l'Union bancaire et de l'intégration de la zone euro. Je félicite en particulier le commissaire Michel Barnier pour ses efforts soutenus et sa détermination sans faille. Le contrôle par la BCE des principaux établissements financiers de l'UE dans un premier temps, et je l'espère de toutes les banques européennes dans un second, est à ce stade une solution pragmatique qui consolide le système financier européen. Dès 2009, j'avais plaidé pour cette supervision unique. Je forme néanmoins le voeu que le calendrier retenu, à savoir 2014, ne se révèle pas trop tardif. La crise est en effet loin d'être finie et nos banques demeurent fragiles. 

Reste qu'il y a encore du pain sur la planche pour consolider une véritable union bancaire, en particulier la définition d'un mécanisme de résolution des faillites bancaires. À cet égard, on ne peut que déplorer que le Royaume-Uni négocie un accord bilatéral sur ce volet crucial avec les États-Unis sans même attendre que la Commission européenne dépose ses propositions en la matière. Ce comportement est d'autant plus déloyal que, pour la supervision bancaire, l'UE a pris soin de ménager le Royaume-Uni qui dispose d'un quasi droit de veto sur les décisions de la zone euro. »