S'inscrire à notre newsletter

Nous sommes convaincus qu'il est temps de refonder l'Union !

Nous avons le devoir de partager le rêve européen avec nos concitoyens, de répandre les valeurs de respect de la dignité humaine, de l'État de droit, de la liberté, l'égalité, la solidarité et la responsabilité.

Il est temps pour les Démocrates de prendre les choses en main.

« La solidarité est la valeur la plus précieuse de l’UE. »

Incendies grèce avion grec
Dimitrios Vlassis

Depuis un mois maintenant, des incendies de forêt font rage dans le sud de l'Europe, notamment en Italie, en Turquie et en Grèce. Nos membres du Parti Démocrate européen (PDE) commentent la manière dont l'UE a aidé à combattre ces incendies.

Plus de 800 incendies ont éclaté en Grèce au cours de la première semaine d'août seulement. Les incendies de forêt en Méditerranée sont rendus plus probables par la composition des forêts combinée aux vagues de chaleur extrêmes causées par le changement climatique, la possibilité d'incendies criminels, ainsi que les réseaux électriques sujets à des dysfonctionnements dans des conditions météorologiques extrêmes.

"Bien que les villes et les villages aient été évacués et que l'armée ait été appelée à la rescousse, il est apparu clairement, dans les 48 heures suivant le déclenchement des incendies, qu'une aide supplémentaire était nécessaire", a déclaré Dimosthenis Danellas, de l'Union des centristes (EK), le parti membre grec du PDE.

La Grèce a ensuite demandé l'aide de tous les pays de l'UE susceptibles de mettre à disposition des ressources et des effectifs par le biais du mécanisme européen de protection civile, qui a été renforcé en avril dernier. La France, Chypre, la Croatie, la Suède, la Roumanie, l'Espagne, la République tchèque, la Pologne, la Slovaquie, l'Allemagne et l'Autriche ont fourni du personnel et du matériel (100 véhicules, plus de 700 personnes, 10 avions de lutte contre les incendies), ainsi que des pays tiers (Ukraine, Israël, Suisse, Égypte, Royaume-Uni, Koweït, Qatar, Moldavie, EAU et Serbie).

"Les actions décisives et héroïques des forces impliquées ont permis, pour la plupart, de contenir les incendies et d'éviter de nouvelles pertes de biens et d'infrastructures", a déclaré Dimosthenis Danellas.

Notre eurodéputée roumaine Corina Creţu (PRO România) a commenté : "En combattant les flammes qui se sont emparées de la Grèce, les pompiers roumains apportent une grande contribution à la solidarité européenne. Je pense que, surtout dans ces moments, les avantages de l'appartenance à l'Union européenne sont évidents. La solidarité est la valeur la plus précieuse de ce projet politique commun."

Notre eurodéputé français Christophe Grudler, Vice-Coordinateur pour le groupe Renew Europe en Commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie (ITRE), a affirmé : « Je souhaite que l’Europe mette en place une vraie solidarité entre tous ses pays, avec une force d’intervention rapide européenne contre les feux de forêt, comme cela est en train de s’esquisser, notamment avec rescEU. Neutraliser rapidement les incendies de forêt, c’est indispensable pour atteindre les objectifs du Green Deal. Car à quoi cela servirait-il de faire des efforts de décarbonation pour notre industrie, nos transports, notre vie quotidienne, si on laisse les feux de forêt anéantir nos efforts de réduction d’émission de carbone ? »

L’ancienne Commissaire européenne à la politique régionale Corina Creţu a conclu : "Ces incendies - qui ont embrasé plusieurs pays européens - démontrent une fois de plus la nécessité pour l'Union européenne de disposer de sa propre flotte d'avions pour répondre aux catastrophes naturelles dans les États membres. Malheureusement, nous pouvons nous attendre à ce que de telles tragédies se reproduisent - peut-être même à plus grande échelle, ce qui signifie que l'UE doit être encore mieux préparée."

Dimosthenis Danellas a ajouté : "Il est certain que le changement climatique entraînera une augmentation des incendies de forêt et d'autres phénomènes météorologiques extrêmes à l'avenir, dans toute l'Europe et dans le reste du monde. L'UE devrait prendre des mesures dès maintenant pour sensibiliser davantage le grand public aux causes évitables des incendies accidentels et à la nécessité pour les municipalités de repenser leurs mécanismes de défense locaux contre les phénomènes météorologiques extrêmes. L'UE devrait également demander aux États membres de rendre les réseaux électriques plus résistants aux conditions météorologiques extrêmes et tous les États membres de l'UE doivent contribuer au mécanisme de protection civile de l'UE."