S'inscrire à notre newsletter

Nous sommes convaincus qu'il est temps de refonder l'Union !

Nous avons le devoir de partager le rêve européen avec nos concitoyens, de répandre les valeurs de respect de la dignité humaine, de l'État de droit, de la liberté, l'égalité, la solidarité et la responsabilité.

Il est temps pour les Démocrates de prendre les choses en main.

Les travailleurs des plateformes ne devraient plus passer entre les mailles du filet de la protection sociale.

Brunet_0.png
European Parliament

Hier, la commission de l'emploi (EMPL) a adopté une résolution affirmant que les travailleurs des plateformes numériques devraient avoir les mêmes droits que les autres travailleurs.

Si le travail sur les plateformes peut créer des opportunités d'emploi et réduire les obstacles à l'entrée sur le marché du travail, les députés européens s'inquiètent des mauvaises conditions de travail qu'il peut entraîner. Ils demandent à la Commission européenne de présenter une proposition garantissant les droits des travailleurs de plateforme tout en tenant compte des spécificités de ce type de travail afin de s'assurer que les travailleurs des plateformes ne passent plus entre les mailles du filet de la protection sociale.

Notre eurodéputée française Sylvie Brunet, auteur du rapport qui a inspiré cette résolution, s'est félicitée de son adoption: "C'est un très bon signal pour les travailleurs de plateforme. Nous devons constamment rechercher la valence nécessaire entre les opportunités et la flexibilité offertes par les nouvelles formes d'emploi au développement numérique et la protection inhérente à notre modèle social européen", a-t-elle déclaré.

Parmi les exigences de la résolution pour faire face aux nouvelles réalités de ce monde du travail figurent la liberté d'association, des équipements de protection individuelle adéquats et une assurance accident le cas échéant, ainsi que des algorithmes transparents, non discriminatoires et éthiques.

La résolution pour les droits des travailleurs des plateformes fait partie du socle européen des droits sociaux, qui vise à améliorer les conditions de travail des travailleurs.