Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Lier Europe et culture est indispensable à plus d’un titre.

European Union 2019 - Source : EP

Comme le disait Jacques Delors "on ne tombe pas amoureux du marché intérieur", mais d’un film, d’un texte, d’un morceau de musique ou d’une série, oui !

Plus prosaïquement, il faut avoir à l’esprit que les secteurs culturels ont un poids conséquent dans l’économie : 12 millions d'emplois à plein temps créant environ 509 milliards d'euros de valeur ajoutée dans le PIB européen.

Parmi les actes forts de l’Union européenne en faveur de la culture figure le Prix Lux du cinéma du Parlement Européen. Le seul prix de cinéma au monde décerné par une Assemblée parlementaire !

Le 13ème Prix Lux a été distingué sur le tapis bleu de l’Hémicycle de Strasbourg le 27 novembre dernier parmi 3 finalistes :

  • "Dieu existe, son nom est Petrunya", de la réalisatrice Teona Mitevska, une co-production entre la Macédoine du Nord, la Belgique, la Slovénie, la Croatie et la France, un film relatant la lutte d’une jeune femme contre une société patriarcale et conservatrice ;
  • "Cold Case Hammarskjöld", du réalisateur danois Mads Brügger, une co-production entre le Danemark, la Norvège, la Suède et la Belgique, fascinant documentaire sur le crash de l’avion, en 1961, du Secrétaire général suédois des Nations Unies, Dag Hammarskjöld ;
  • "El Reino" de Rodrigo Sorogoyen, une coproduction franco-espagnole, sorte de House of Cards ibérique, haletant film politique sur la soif de pouvoir et la corruption.

Les députés européens ont élu "Dieu existe, son nom est Petrunya" remarquable pour son actrice, épatante en jeune diplômée en histoire - échouant à se construire un avenir dans une ville déshéritée de Macédoine du Nord - et se rebellant soudain contre toute autorité qu’elle soit masculine, parentale ou religieuse. Ce film résonne particulièrement avec notre époque : questions de l’égalité femme-homme et des inégalités de développement sur notre continent entre Est et Ouest mais aussi entre centres favorisés et campagnes.

L’autre film à ne pas louper est de mon point de vue "Cold Case Hammarskjöld" : une enquête journalistique haletante, novatrice dans sa narration, une histoire prenante basée sur un secret d’État(s) quasi inconnu… Suspense donc à aller lever en visionnant ce film et les deux autres finalistes en salle ou en ligne grâce à la VOD. Vous pourrez, de plus, voter pour le prix du public jusqu’à fin janvier 2020.

Ces trois films ont bénéficié d’un soutien financier pour leur sous-titrage dans les 24 langues officielles de l'Union Européenne, et pour leur diffusion dans les cinémas et festivals à travers l’Europe ! C’est une vertu importante du Prix Lux que d’assurer cette promotion.

Quant au Prix lui-même, il doit être mieux connu, c’est une certitude. Ce sera l’un des multiples chantiers de notre commission Culture-Éducation-Jeunesse en faveur d’un espace culturel européen, créatif et influent."

Laurence Farreng 

En savoir plus sur le Prix LUX 2019

Membres liés

Thèmes liés

IED YDE