S'inscrire à notre newsletter

Nous sommes convaincus qu'il est temps de refonder l'Union !

Nous avons le devoir de partager le rêve européen avec nos concitoyens, de répandre les valeurs de respect de la dignité humaine, de l'État de droit, de la liberté, l'égalité, la solidarité et la responsabilité.

Il est temps pour les Démocrates de prendre les choses en main.

Nouvelle stratégie atlantique européenne - un rôle clé pour les régions

ocean

En juillet, la Commission du développement régional où siège notre europdéputée française Laurence Farreng a adopté à l’unanimité le rapport sur la Stratégie Atlantique de l’UE. Dans celui, elle demande la création d’une macro-région avec l’Espagne, le Portugal et l’Irlande ainsi que plus de moyens pour protéger l’océan et développer l’économie bleue.

La stratégie cible les territoires marines ainsi que côtières et est axé sur trois priorités : d’être plus « intelligente », c’est-à-dire d’investir dans la recherche, la numérisation, et l’upskilling ; plus verte, alors basé sur les renouvelables et l’ajustement au changement climatique ; et plus sociale, donc d’investir dans le tourisme durable mais aussi la gouvernance améliorée.

Notre eurodéputée basque Izaskun Bilbao Barandica (EAJ-PNV), dont le pays sera touché par la stratégie, a souligné que "la façade atlantique de l'Union européenne possède un énorme potentiel pour faire de la durabilité la base de son développement".

Compromiso por Galicia, le parti membre galicien du PDE, a déclaré : « Il faut rendre le secteur de la pêche plus durable en modernisant la flotte, en s’engageant dans une aquaculture plus locale et écologique, et en investissant dans la restauration des côtes. »

Pour mener la transition de l'économie de cette partie de l'UE vers des secteurs et des processus qui la rendent plus résiliente, les régions jouent un rôle clé, Izaskun Bilbao a affirmé : "Nous avons proposé ce qu'il faut faire. Mais nous avons également opté pour le comment, pour une forme de gouvernance participative, dans laquelle les contributions des villes et des régions sont valorisées, appréciées, garanties et défendues, en tirant parti de toutes leurs connaissances, de leur capacité de gestion et de leur proximité, qui sont si importantes pour promouvoir les partenariats public-privé. » Compromiso por Galicia s’est fait l’écho de ces propos : « Lorsqu’il s’agit de gérer la distribution des fonds de relance, les régions doivent être à la tête. »

Izaskun Bilbao a également insisté sur l'autre point clé de la proposition, "notre demande d'achèvement en temps voulu des infrastructures incluses dans les réseaux transeuropéens de transport (RTE-T) dont nous avons besoin pour développer les secteurs et les entreprises émergents. Il existe d'énormes possibilités dans les secteurs de la mobilité, de l'énergie, de la construction navale, de la pêche et de l'aquaculture, du tourisme et d'autres secteurs qui ont besoin de ces installations et qui seront une source d'emplois de qualité."

Compromiso por Galicia a ajouté : « L’UE doit parier sur les énergies renouvelables pour un transport durable. En outre, il faut créer un réseau portuaire européen relié par le rail. »

Cette nouvelle alliance macro-régionale devrait être également utile afin de surmonter l'impact que le Brexit a eu sur toute la façade atlantique de l'Union. "Nous apportons des propositions innovantes en matière de formation et nous n'oublions pas le potentiel des régions ultrapériphériques atlantiques", Izaskun Bilbao a promis.