S'inscrire à notre newsletter Nos dernières newsletters

Les députés européens du PDE nous disent pourquoi ils ont choisi de se battre pour l'Europe

Les langues, les cultures, les différences régionales et les initiatives locales doivent être chéries car elles constituent le principal atout de l'Europe.

Protéger l'océan, c'est protéger l'Humanité

Chabaud_0.png

Les Démocrates européens ont participé à la Conférence des Nations Unies sur les océans à Lisbonne cette semaine. La déclaration politique, qui sera formellement adoptée vendredi lors de la plénière de clôture, est une étape supplémentaire que nous saluons. La coopération mondiale est essentielle si nous voulons atteindre les 17 objectifs de développement durable d'ici 2030. L'UE n'est pas venue les mains vides à cette conférence, puisqu'elle a annoncé une enveloppe d'un milliard d'euros pour la protection maritime.

L'UE a également été un acteur clé lors des âpres négociations de la conférence ministérielle de l'OMC à la mi-juin. Les résultats sont très concrets : les subventions à la pêche conduisant à la surpêche sont interdites. De nombreux défis menacent encore l'océan et notre groupe au Parlement européen Renew Europe demande des actions plus rapides. Si nous effectuons les changements nécessaires, l'océan peut offrir d'énormes possibilités telles que la production alimentaire, l'atténuation du changement climatique et la production d'énergie, ainsi que le développement durable des communautés côtières. C'est pour ces défis et ces opportunités que des politiques publiques de protection de l'océan doivent être développées et mises en œuvre.

Notre députée européenne française Catherine Chabaud, membre de la délégation du Parlement européen à la Conférence des Nations unies sur les océans, explique : « Nous devons briser les silos politiques. Nous n'avons qu'un seul océan qui est notre commun mondial et pour cela nous avons besoin d'une politique intégrée et cohérente. C'est le message que j'ai apporté à Lisbonne et au sommet. Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons protéger l'unique océan que nous possédons, dans l'intérêt de la nature et de l'humanité. Cela contribuera également à renforcer le multilatéralisme ».