S'inscrire à notre newsletter
Bayrou

François Bayrou: "Un grand rendez-vous pour les États-Unis et pour le monde !"

A la suite de l'élection de Joe Biden à la présidence des États-Unis et l'élection historique de Kamala Harris en tant que première femme vice-présidente du pays, le Parti Démocrate européen se félicite de ce résultat.
Laurence Farreng EP

Création audiovisuelle, une question d’ambition européenne

Retrouvez la tribune de la députée européenne française, membre et coordinatrice pour le groupe Renew Europe en Commission de la culture et de l'éducation du Parlement européen, Laurence Farreng

1 an au service de l'Europe

Depuis un an maintenant, ils défendent la vision de l'Europe promue par le Parti Démocrate européen et tous les Démocrates européens.

Renouer avec le projet politique de l'Europe

Council-nov16.jpg
Soazig de la Moissonnière

Le Parti Démocrate européen, réuni en Conseil aujourd’hui 30 novembre 2016 à Bruxelles, a réaffirmé les priorités de son action politique. La centaine de délégués venus de 17 pays d’Europe proclame la vocation et la raison d’être du PDE en tant que promoteur d'une profonde refondation européenne.
 
Pour le co-président François Bayrou (France), « au moment où le monde et l’Europe doivent affronter les vagues populistes, il est intéressant et singulier que nous soyons un parti qui croit à la conscience et la responsabilité des citoyens ». « La fin de l’Europe est possible », reconnaît Francesco Rutelli. C’est pourquoi les Démocrates européens parti sincèrement et clairement pro-européen, appelle de ses vœux un sursaut coopératif, collaboratif, une convergence européenne, en associant citoyens et institutions. Le but à atteindre est une meilleure association des citoyens à l’ensemble institutionnel européen et leur participation effective au processus décisionnel.

« Il est urgent de réenchanter l’Europe, il faut remettre le social et l’humain au cœur du projet européen » a déclaré le député européen Claude Rolin (Belgique). « Le populisme est à l’offensive parce qu’il a récupéré certains étendards qui étaient des étendards démocrates, la lutte contre les inégalités sociales, la lutte contre la corruption. C’était nos batailles, et ils en ont fait les leurs ! » s’exclame son collègue portugais Antonió Marinho e Pinto.

 La secrétaire générale Marielle de Sarnez a notamment critiqué « l’approche comptable » des institutions européennes qui ne doivent pas « être là juste pour nous dire quels déficits on peut faire ou pas faire ». « Nous n’avons pas donné toutes ces années à la conception d’un modèle qui serait uniquement un marché. L’Europe doit être un projet politique. C’est avec cela qu’il faut renouer, c’est le sens de notre engagement au PDE », a-t-elle conclu.

Le conseil du PDE a également approuvé la nouvelle Présidence, composée comme suit :

  • Co-Présidents : François Bayrou (France) et Francesco Rutelli (Italie)
  • Vice-Présidents : Marios Georgiadis (Grèce), Marian Harkin (Irlande), Nicos Koutsou (Chypre), Antonió Marinho e Pinto (Portugal), Ulrike Müller (Allemagne), Andoni Ortuzar (Pays basque), Andrzej Potocki (Pologne), Gianluca Susta (Italie)
  • Secrétaire générale : Marielle de Sarnez (France)
  • Délégué général : Gérard Deprez (Belgique) 
  • Secrétaires généraux adjoints : Luigi Cocilovo (Italie), Marina Demetriou (Chypre), José Félix Merladet

(Pays basque)

  • Trésorier : Jean Marie Beaupuy (France)